Le Sint Maarten Open 2012 ! Brillant!
  • Page:
  • 1

Le Sint Maarten Open 2012 ! Brillant!
Facebook Twitter Delicious Digg FriendFeed Linkedin Reddit Stumbleupon MySpace Technorati Blogger Wordpress

Le Sint Maarten Open 2012 ! Brillant! il y a 6 ans, 7 mois #541

  • Phil.
  • Hors ligne
  • Moderator
  • Message: 214
Un très beau St Maarten Open….

Ce Sint Maarten Open 2012 marquait une date importante. 20 années !
Cette 20ème édition venait confirmer l’inscription dans le temps de cet évènement dans un sport où la tradition fait partie de la culture même et qui, mêlée de modernité, lui donne un charme particulier et une véritable aura. Et ce n’est pas un mince exploit que celui de la SMGA d’avoir réussi, tout au long de ces années au travers des vicissitudes de la vie associative et de celles, particulières et parfois imprévisibles, de Mullet Bay, à maintenir cet évènement majeur et de l’amener jusque là.
Cette édition, pour marquer en beauté cet anniversaire, aura été une des plus brillantes et une réussite parfaite. Sur un terrain, encore une fois magnifiquement préparé par Howard Hobgood qui parvient à tirer toute la quintessence de ce tracé très subtil et palier le manque d’eau, avec un village d’hospitalité plus large et accueillant que jamais, avec une armée de volontaires enthousiastes et disponibles, un « recording » efficace et souriant, ce weekend s’annonçait comme une véritable fête du Golf !
Des petits déjeuners ouverts dès le lever du jour aux buffets non-stops d’une qualité peu courante, des buvettes gratuites disséminées tout au long du parcours à la navette-glacière qui parcourait le terrain et aux serviettes glacées au passage du « 10 », tout était fait pour le confort et l’agrément des 86 joueurs qui s’étaient inscrits et assuraient le succès international de cette compétition de prestige…. Et l’alignement des voitures flambant neuves venait heureusement souligner ce niveau de qualité.
Les « Opens » de la Caraïbe sont une forme de « circuit » caribéen itinérant et Sint Maarten a bien tenu son rang dans ce concert. C’est en effet une étape très prisée de ce circuit, et s’il est vrai que pendant quelques années les charmes de l’Ile ont pu l’emporter parfois sur le niveau sportif, le Golf, cette année, a été bien à la hauteur des attentes et de l’ambition des compétiteurs.
Ils étaient là, et de quel niveau ! Les handicaps à 1 chiffre étaient nombreux emmenés par plusieurs « scratchs » et, dans toutes les séries, des golfeurs venus d’ailleurs animaient le tournoi et garantissait le standing sportif du champ des joueurs. Difficile de citer toutes les nationalités mais on aura noté une délégation importante de Guadeloupe qui venait renforcer la présence française caribéenne et compenser une surprenante et décevante étroitesse de la délégation de Saint Martin qui aura été la seule fausse note de ces deux journées.
De 7h00 à 12h35 les départs s’échelonnaient au « 1 » et au « 10 » toutes les 5 minutes.
Ce Samedi la compétition était lancée
après les photos traditionnelles et les annonces des starters.
Le temps semblait menaçant et l’après-midi connut bien quelques pluies dont l’histoire montrera qu’elles étaient finalement bien clémentes en regard de ce qui attendait les compétiteurs le Dimanche.
Le soir venu, les résultats affichaient de très belles performances, de haut niveau.
Dans le tableau « championship » on flirtait avec le par et dans les autres tableaux on trouvait de magnifiques résultats en brut et en net :
Howard rendait un impressionnant 71 emmenant dans son sillage de nombreux 75, et sous les 80 on retrouvait aussi un 77 de Philippe Thevenet et un magnifique 79 de Yvon Springer.
Les Membres des Tamarins présents, dont la qualité compensait largement la quantité, pointaient donc déjà le bout de leurs clubs dans chaque série. Philippe se plaçait ainsi dans le « top 5 »et Yvon Springer, délivré de ses démons, signait ainsi un impressionnant 61 net assorti d’un eagle. Olivier Lataste prenait également la tête de sa série en net et Laurent Fuentes se hissait aux avants-postes de la sienne. Ce samedi comme le montrera le palmarès final aura été aussi assorti de différents succès dans les concours de plus long drive et de meilleures approches.
En revanche, la voiture mis en jeu pour le « trou en un » du 11 attendait encore, au soir de cette journée, son nouveau propriétaire !

Et le Dimanche s’ouvrait. On nous l’avait pourtant bien annoncé : vent violent et bourrasques. Mais, en habitants des Iles, et pour nombre d’entre eux vétérans des cyclones, de telles annonces provoquent généralement l’aimable sourire condescendant du baroudeur qui en a vu d’autres. Au petit matin les soutires étaient nettement moins spontanés à voir et à entendre la violence du vent qui s’était effectivement abattu sur Saint Martin. Certes, rien de bien grave si l’on s’en réfère à l’histoire de notre Ile. Pas de dangers physiques, ni pour les personnes ni pour les propriétés, mais une interrogation lancinante parcourait les rangs des joueurs : Peut-on vraiment jouer au Golf dans de telles conditions ? Après avoir pris conscience que si les Ecossais avaient dû attendre l’arrêt du vent pour inventer le golf nous serions à ce jour tous en train de jouer aux fléchettes dans un pub, l’activité principale de tous consistait alors à imaginer, puisque beaucoup ne l’avaient jamais vu, les effets d’un tel vent sur une balle de golf lancée à 60 mètres de hauteur… et son incidence sur les scores ! Les plus expérimentés savaient alors que la journée serait difficile et que l’effet le plus pernicieux d’un tel vent n’était pas sur le vol de la balle mais plus encore sur la perturbation des sensations, la perte de repères et le harassement psychique que provoque 5 heures passées à subir et à entendre le vent siffler sans cesse et les rafales succéder aux rafales.
Au soir de ce Dimanche, les scores auront en effet retracé ces difficultés et, dans ces conditions, ce qui peut passer pour un score médiocre se révèle en réalité une honorable performance et les bons scores, car il y en eut, comme de véritables exploits. En effet, s’il est un terrain dont la configuration ne pardonne pas le moindre écart, un terrain où même un vent modéré vient ouvrir de nouveaux pièges redoutables et peu perceptibles sans une vigilance extrême, c’est bien celui de Mullet Bay.

Dans ces conditions, les 73 de Howard Hobgood et Ryan Bowey relèvent d’un exploit de très haut niveau tout comme le 81 de Philippe Thevenet, 3ème score de la journée.

En Championship
la victoire finale revenait donc à Howard à 3 au-dessus du par sur les 2 jours ! Du haut niveau et du grand art de ce grand joueur qui se retrouve dans les grands rendez-vous. En Net Ryan Bowey l’emporte devant Laurent Fuentes qui signe une belle 2ème place.
En homme 1ère série, c’est une belle victoire en brut que s’offre Yvon Springer, pulvérisant au passage le score net de la série et s’offrant la grande émotion des victoires en brut.. En Net c’est Marius Arrondel qui s’impose.
En homme 2ème série Tony Burn en brut et Morgan Scotney l’emportent respectivement en brut et en net.

En 1ère série Seniors victoire en Brut de Philippe Thevenet qui ramène au passage le 3ème brut toutes séries confondues. Le Sint Maarten Open est un peu son jardin…. et Jean Marc Gréaux, l’emporte de très belle manière en Net complétant la suprématie des Tamarins dans cette série.
En 2ème série Seniors Michael Alexander en brut et Paul Heijmans montent les podiums brut et net.
En Super seniors Keith Graham l’emporte en Brut et Olivier Lataste emporte le trophée en Net dans cette série qui est ainsi la chasse gardée des « Présidents » !

Chez les Dames, c’est un règne sans partage de nos amies et habituées de nos compétitions, Sidsel Jacobsen en Brut et Gitte Poulsen en Net.

Brillant Palmarès donc et de belles luttes auront émaillé cet Open qui restera comme une très belle édition.

La délégation de Saint Martin Les Tamarins dans ce niveau élevé aura réussi de remarquables performances puisque leurs représentants montent sur un podium dans chacune des séries où ils avaient des engagés !
Et comme une cerise sur le gâteau, des meilleures approches remportées par Laurent Fuentes et Philippe Thevenet et des « longs drives » remportés par Olivier Lataste et Philippe Thevenet sont venus compléter ce palmarès.

C’est donc une armée de golfeurs, heureux d’avoir connu une expérience inoubliable et heureux d’y avoir survécu honorablement, qui se retrouvait pour la cérémonie de remise de prix, prestigieuse et conviviale, sur la terrasse en plein ciel et les pieds dans le sable du Sky Beach Roof & Lounge à Maho, dans un vent qui décidément ne pouvait se résoudre à nous abandonner et nous aura suivi pour participer à la fête.

Nombreuses ont été les récompenses et le palmarès final honore les vainqueurs, et même ceux qui, non primés, auront participé à ce remarquable Open et vécu un grand weekend de Golf.

Hommage aux sponsors et à tous ceux, membres du Comité et bénévoles qui ont œuvré depuis une année pour un tel succès.
Et longue vie au Sint Maarten Open.

Tous les résultats et les scores dans la pièce jointe
Pièces jointes:
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.38 secondes

Nos Partenaires

idim web saint martincardecimmoantilleskakaologo pimentespaces-jardinsaquatec bdaf

wyso-saintmartinsaslv overseascomputechbuzzbistrot caraibesdauphin telecomteledomair caraibes

Logo le SandCROUSTIBREAD

Accueil Le Forum